Revue de presse : Le Figaro

Les médias commencent à relayer : On lâche rien !

lefigaro

 

Vendredi matin à 8h30, nous remettrons au CESE vos 680 000 pétitions.
Nous avons décidé de maintenir la pression en allant jusqu’au million de pétitions pour le 28 février.
Nous ne lâcherons rien : #Objectif1Million

La date de clôture des envois postaux est fixée au 28 février.
Télécharger et signer la pétition CESE + l’Appel au Référendum  à adresser à la Manif Pour Tous, 15 rue Pottier – 78150 LE CHESNAY

9 Commentaires à “Revue de presse : Le Figaro”

  1. […] pétitions doivent être déposées le 15 février au CESE, mais la collecte des signatures continue : pour atteindre le million de signatures, la date de clôture des envois postaux est […]

  2. monhugo 14 février 2013 at 23 h 53 min #

    C’est un (joli) coup d’épée dans l’eau, malheureusement. Aucun effet suspensif, un avis qui peut être rendu dans le délai d’un an, qui n’est que consultatif…. Sans compter la composition du CESE, plutôt à gauche. Cela permet au plus de regretter l’incurie du pouvoir précédent qui n’a jamais diligenté la loi organique permettant au référendum législatif de la réforme constitutionnelle de 2008 d’entrer en vigueur (référendum d’initiative populaire). En dépit de ses conditions draconiennes de mise en oeuvre, un tel élan aurait été d’excellent augure…

  3. Nathalie B. 14 février 2013 at 18 h 55 min #

    On parle beaucoup de la pétition mais ça fait plusieurs fois qu’avec la pétition, on propose de télécharger l’appel au référendum, alors qu’on n’en parle pas par ailleurs… Ca m’intrigue !

  4. JFL 14 février 2013 at 18 h 41 min #

    Magnifique, ce que vous faites!

    Par ailleurs, tout à fait d’accord avec le message de Bénédicte. Il peut être important d’utiliser la petite fenêtre médiatique qui s’entrebâille grâce au dépôt de demain au CESE pour:

    – faire bien comprendre aux personnes qui n’ont que les « media » pour s’informer que la pétition continue
    – insister sur le fait que chacun peut avoir un rôle déterminant dans la réalisation du chiffre historique de 1 million de signatures
    – rappeler qu’il ne suffit pas de signer mais aussi, si possible, de faire signer (si 1 signataire actuel recrute 1 non signataire d’ici 10 jours, on dépasse le million)
    – rappeler comment on peut se produire le texte de la pétition.

    Maintenant que 1 million est affiché, il faut le faire et si le rythme des retours baisse (sait-on jamais), le temps passera vite.

    Encore bravo!!!

  5. Bénédicte 14 février 2013 at 17 h 40 min #

    Dans le figaro, à la radio et à la télévision il faut redire que l’on collecte encore des pétitions pour que le maximum de personnes sachent que l’on peut encore jusqu’au 25 (la poste) ou 28 février (sur place)! Bravo pour toutes vos initiatives et bravo à tous les bénévoles !

  6. barbe 14 février 2013 at 17 h 00 min #

    Bonjour !
    De quoi se mêle ce personnage méprisable qui nous  »gouverne » et donne des directives sur le mariage,alors qu’il fraie de part et d’autre….
    Et qui se permet des réflexions déplacées concernant la démission de Benoît XVI !
    Un peu de tenue de sa part et de son acolyte
    …….ZAYRAULT……..!

  7. Fanny 14 février 2013 at 10 h 38 min #

    Merci de tout coeur pour votre engagement, votre courage et votre tenacité ! Mais où sont les autres maires ? Puisque les médias ont l’objectivité d’un troupeau d’autruches, ne vous est-il pas possible de fédérer d’autres maires à votre action ? On sait que bien plus de la moitié des élus en France s’oppose à ce projet. Pour que nos actions prouvent partout l’ampleur de l’opposition ne faut-il pas des relais à l’action du Chesnay à l’échelle d’autres villes pour organiser des blocages légaux pour des manifestations, des prises de paroles, des distributions de pétitions ? Là où les médias endorment le peuple que des élus montrent qu’ils ne sont pas dupes ! Merci encore et continuez surtout !

    • Freddie 14 février 2013 at 11 h 20 min #

      En théorie c’est une excellente idée. En pratique cela ne doit pas être très facile car par définition il est difficile pour un élu (qui souhaite être réélu) de prendre position s’il ne sent pas une adhésion majoritaire dans sa collectivité. Je suppose que M. Brillault, qui n’a pas les deux pieds dans le même sabot, a essayé. Vous avez déjà essayé de mobiliser un élu sur un sujet même beaucoup moins polémique que celui là ? En général, il veulent d’abord savoir si les électeurs sont d’accord. A de très rares exceptions près, les élus ne sont pas des meneurs et ne peuvent jouer ce rôle. En fait, ils nous suivent. Ils seront là quand nous serons assez nombreux.

  8. DAMAY 14 février 2013 at 9 h 42 min #

    Bonjour,
    Signataire de la pétition, c’est la première que j’appose ma signature et j’en suis fier. Fier de participer à cet élan de soutien.
    Merci à tous ceux qui, derrière leur bureau, mettre tout en oeuvre pour ouvrir et trier le courrier. Vraiment merci.

    Sébastien


Laisser un commentaire