Parly 2 : le maire défend le projet de cinéma

Alors que le cinéma de Parly 2 a fermé ses portes en juin 2014, le maire du Chesnay (Yvelines) s’est adressé au préfet pour défendre le projet de nouveau cinéma.

Depuis juin 2014, les Chesnaysiens n’ont plus de cinéma à Parly 2, celui-ci ayant fermé ses portes du jour au lendemain. Alors que Versailles a annoncé la création par CGR d’un complexe de 9 salles, le maire du Chesnay Philippe Brillault (LR) s’est adressé au préfet dans l’attente d’une commission départementale d’aménagement cinématographique (CDAC) portant sur le futur projet d’UGC (9 salles) à Parly 2.

Une décision à la rentrée ?

A cette occasion, l’élu chesnaysien a insisté sur le fait que «la proximité était une valeur très forte pour la population et qu’une politique éditoriale innovante et foisonnante était un atout supplémentaire. Il faut diffuser de nouveaux films mais aussi des contenus hors films (opéra, répertoire restauré et numérisé, programmes courts…)» Le premier élu a redit son soutien au projet de Versailles. «Ceci ne peut être vu que de façon positive. UGC au Chesnay et CGR à Versailles ont tout à fait la capacité de pouvoir répondre aux attentes d’une population impatiente de voir cette nouvelle offre de cinéma et curieuse de découvrir de nouvelles technologies, de nouvelles exploitations de salles, de nouvelles diversités projetées sur écran.» Le dossier d’UGC a été déposé en préfecture le 30 juin. La CDAC devrait se réunir en septembre.

Le Chesnay, 78

Laisser un commentaire