Mariage gay : le nouvel argument des maires contre le texte

Le Figaro du 15/05/2013

Philippe Brillault, maire du Chesnay et porte-parole de la Manif pour tous, lors du dépôt des 730 000 pétitions pour la saisine du CESE, en février à Paris.
Philippe Brillault, maire du Chesnay et porte-parole de la Manif pour tous, lors du dépôt des 730 000 pétitions pour la saisine du CESE, en février à Paris. Crédits photo : Corinne SIMON/CIRIC

Philippe Brillault a déposé au Conseil constitutionnel une saisine pour dénoncer «l’entrave à la liberté de conscience des élus locaux» qu’entraînerait la mise en application du texte de loi sur le mariage pour tous.

Sa saisine «porte étroite» va-t-elle connaître le même sort que les 730.000 pétitions qu’il avait déposées au Conseil économique, social et environnemental (CESE)? Philippe Brillault, maire du Chesnay et porte-parole de la Manif pour tous, veut croire au contraire que, si le Conseil constitutionnel prend son temps pour examiner la loi Taubira, c’est peut-être parce que ses arguments ont troublé les Sages.

En tant que porte-parole de France citoyenne, un collectif né à l’issue de l’opération «730.000 pétitions citoyennes», dont il avait assuré la fonction de mandataire, Philippe Brillault a déposé, lundi, au Conseil constitutionnel, une saisine «porte étroite» – un mode d’intervention réservé aux particuliers – pour dénoncer «l’entrave à la liberté de conscience des élus locaux» qu’entraînerait la mise en application de ce nouveau texte de loi sur le mariage. Le Conseil constitutionnel, précise-t-il toutefois, «n’a aucune obligation d’instruction».

Convaincre d’autres élus

En mars 2008, date à laquelle «les maires et leurs adjoints ont été élus, aucun projet de texte sur une réforme du mariage n’existait, rappelle Philippe Brillault. Or, notre engagement pour six ans, ne peut, à dix mois des municipales, se voir contraint d’exercer notre mission d’officier d’état civil conformément à un nouveau texte sur le mariage, totalement contraire à notre éthique personnelle et à nos valeurs républicaines.»

Selon Philippe Brillault, le Conseil constitutionnel pourrait «au moins rajouter cette liberté de conscience dans les décrets d’application de la loi», sans pour autant l’annuler. «Cela donnerait aux maires une certaine tranquillité, ­affirme-t-il. Sinon, le fait de refuser de célébrer un mariage, malgré la possibilité de délégation, serait qualifié de délit par le juge civil des référés en cas de saisine.»

Le maire (divers droite) du Chesnay va maintenant s’employer à convaincre d’autres élus de relayer cette demande. «C’est une très bonne initiative!» clame déjà Franck Meyer, porte-parole du collectif des Maires pour l’enfance, qui compte 20.079 élus opposés au mariage homosexuel.

2 Commentaires à “Mariage gay : le nouvel argument des maires contre le texte”

  1. Rouzade 28 mai 2013 at 16 h 52 min #

    Résumé selon les données universelles

    La parité des sexes et le mariage des homosexuels
    L’interaction électromagnétique est une force répulsive ou attractive qui agit sur les objets ou les gènes ayant une charge électromagnétique. Deux objets ou gènes de charges électriques de mêmes signes se repoussent alors que deux objets ou gènes de charges électromagnétiques de signes opposés s’attirent.
    Le sexe masculin et le sexe féminin doivent être sur un plan d’égalité.
    Erreur selon les données universelles.
    Cela voudrait dire qu’une charge électropositive est l’égale d’une électronégative.
    Elégance > souplesse > amplitude > voix diffusible aigue > robe > volume > vide = je reçois = positif. = féminin.
    Masse en poids > virilité > voix grave non diffusible >la force >la virilité = je donne = négatif = masculin.
    Attirance des charges = union = mariage = couple = alliance etc.
    ADN plus et ADN moins = (bécot)
    Vouloir la parité des sexes va non seulement à l’encontre des données universelles mais aussi à celui de nos acquis scolaires.
    L’homme est la femme ne sont pas égaux devant le travail mais complémentaire l’un l’autre.
    Pour avoir une procréation il faut l’union d’un plus et d’un moins.
    Féminin = électropositif.
    Masculin = électronégatif.
    Féminin + masculin – = 1
    Féminin + féminin = 0 = nul.
    Masculin + masculin = 0 = nul.
    Résumé :
    Le mariage entre 2 personnes du même sexe n’est pas possible sur le plan physique.
    A mon avis la voie universelle est la seule à être justifiable et irréfutable.
    .Conclusions :
    Voter une loi autorisant le mariage des homosexuels c’est faire un bras d’honneur à la science.

  2. Francois 17 mai 2013 at 18 h 17 min #

    Aux prochaines élections, ce sera le FN pour moi. Même ce combat là, la droite a été incapable de le remporter…
    J’ai tellement honte d’être français…


Laisser un commentaire