Lettre au Président du Conseil Economique Social et Environnemental

lettreCESE

19 Commentaires à “Lettre au Président du Conseil Economique Social et Environnemental”

  1. FrédéricLN 26 février 2013 at 8 h 38 min #

    Petit désaccord sur cette lettre : le devoir constitutionnel du CESE est de se saisir du sujet si 500000 citoyens ou plus le lui ont demandé ; ce n’est pas de fournir d’un compte à l’unité près des signatures vérifiées conforme et dédoublonnées (ce qui prendrait amha quelques années de travail).

    Si une méthode de sondage permet d’avoir une confiance suffisante sur le dépassement du seuil de 500000 (ce dont je suis convaincu), cela me semble conforme aux obligations du Conseil.

  2. Freddie 20 février 2013 at 20 h 56 min #

    J’ai vu qu’il y aurait du nouveau au sujet de ce référendum. On en parlerait au sénat le 28 février ?
    http://www.ump-senat.fr/REFERENDUM-CITOYEN.html

  3. […] Brillault veut que la méthode de vérification des pétitions du CESE (par échantillonage) soit […]

  4. Fabienne 20 février 2013 at 11 h 07 min #

    je vous ai envoyé plusieurs pétitions CESE mais sans l’appel au référendum. Doit-on encore vous faire parvenir cet appel ?

    • Philippe Brillault 20 février 2013 at 11 h 09 min #

      Bonjour, n’hésitez pas, nous les prenons toujours en compte. cdt PHB

  5. Bernard 20 février 2013 at 10 h 50 min #

    Bravo et merci M.le Maire. Vous avez bien raison de vous méfier des « coups tordus » que préparent ceux que notre pétition dérange.
    Au 24 mars.

  6. Freddie 20 février 2013 at 10 h 46 min #

    Bravo à onlâcherien !
    En prime, je vous mets un lien vers le site d’un journaliste britannique qui vaut son pesant de cacahuètes.
    http://www.spiked-online.com/site/article/12273/
    En gros, ce journaliste (qui est de gauche) explique que ce genre de loi sert aux gouvernements à s’afficher comme bien-pensants, à une époque où les idéologies foutent le camp et où l’efficacité concrète des pseudo élites est fortement remise en question. Mieux encore, le PDG de Goldman Sachs soutient le mariage gay, histoire de se refaire une santé morale. Pendant ce temps, le citoyen lambda, préoccupé par son chômage, se demande se qui se passe et pourquoi, tout d’un coup, le mariage gay serait devenu une priorité. C’est une priorité parce que les gouvernements, médias et banquiers sont discrédités et qu’ils ont besoin d’une « cause ». Cela leur permet même, en face de l’opposition populaire, de jouer les martyrs. Ce journaliste n’a pas tort. J’ai entendu je ne sais plus quel politicien « pro » parler de son « courage politique », et j’ai vu un article disant que la gauche se sentait enfin unie (alors que d’habitude ils s’étripent entre eux).

    • Freddie 20 février 2013 at 10 h 48 min #

      Et c’est pourquoi il faut leur faire clairement comprendre que ce projet, au contraire, les DISCRÉDITE !!!

      • Freddie 20 février 2013 at 10 h 53 min #

        C’est quand même invraisemblable d’entendre ces gens parler de courage politique alors qu’ils ont la majorité dans toutes les instances décisionnelles, que les médias désinforment continuellement en leur faveur, et que l’opposition est constituée de gens bien élevés qui se font du souci pour l’avenir des enfants, mais ne vont pas mettre le feu au Parlement.

        • Freddie 20 février 2013 at 10 h 56 min #

          Le vrai courage politique, c’est celui de M. Brillault !

  7. EVE FISCHER 20 février 2013 at 10 h 42 min #

    Formidable philippe on ne lâche rien on contrôle tout amitiés

  8. Béatrice 20 février 2013 at 9 h 48 min #

    Bonjour,
    Peut-on savoir où on en est ? je crois qu’il y a eu un dépouillement hier…

  9. Un chrétien 20 février 2013 at 1 h 35 min #

    Bravo pour cette mobilisation !

  10. JFL 19 février 2013 at 19 h 29 min #

    Il me semble que le maintien fort de l’objectif d’un million de pétitions est important, pour de multiples raisons, maintenant que cet objectif a été annoncé et répété.

    Cet objectif peut bien sûr être difficile à atteindre pour le 26 février (délai court, vacances, etc.)

    Mais pourquoi devrait-on s’arrêter de décompter les pétitions le 26 ou le 28 février ? Peut-être les pétitions reçues plus tard seront-elles hors-délai du point de vue du CESE, mais pour notre propre décompte et nos annonces elles existeront bel et bien.

    De nombreuses personnes rencontrées en petit comité se révèlent encore comme désireuses de signer et même de faire signer (si on le leur demande et si on leur dit que c’est important pour arriver au million).

    Le million est donc tout à fait atteignable avec un peu de temps.

    En plus, cet objectif réaffirmé maintiendra la motivation de tous et permettra d’avoir le meilleur résultat possible d’ici le 26.

    Quoi qu’il en soit, encore bravo et merci !

    • Onlâcherien 19 février 2013 at 22 h 15 min #

      Faites signer les taxis, les serveurs de café, les profs de tennis de vos enfants, les livreurs, les facteurs, … Essayez ! Vous verrez qu’ils signeront, tout le monde est contre cette loi !

  11. […]   […]

  12. Freddie 19 février 2013 at 16 h 39 min #

    Bravo M. Brillault ! Voilà une initiative avisée comme tout ce que vous entreprenez.

  13. Bruno73 19 février 2013 at 16 h 28 min #

    Y a t’il un risque de rejet des pétitions ?

  14. de Launay 19 février 2013 at 16 h 12 min #

    Y aurait-il un risque de fraude lors de l’ouverture?
    Ou est-ce simplement par précaution que vous envoyer cette lettre?


Laisser un commentaire