Le mariage pour tous, au Chesnay et à Carrières-sous-Poissy

Voir mon intervention à la minute 34


Grand Angle – Mercredi 21 novembre par YVELINESPREMIERE

Un commentaire à “Le mariage pour tous, au Chesnay et à Carrières-sous-Poissy”

  1. de Colombel 22 novembre 2012 at 18 h 43 min #

    Monsieur le Maire,

    Le 17 novembre, j’ai participé avec mes enfants au rassemblement organisé à Paris pour défendre les valeurs fondamentales de la famille.
    Les habitants du Chesnay se comptaient en grand nombre dans cette manifestation et vous-même, avez tenu à défiler en tête de ce cortège à la fois imposant et serein.
    Soyez vivement remercié pour cet engagement fort que vous avez pris aux côtés de vos concitoyens.
    Sans doute avez-vous également signé la lettre proposée par le collectif « Maires pour l’enfance » comme plus de 17 000 maires et adjoints au maire. http://www.mairespourlenfance.fr/

    Malheureusement, ces actions d’envergure ne semblent pas avoir fait bouger significativement les lignes du gouvernement, alors que la réaction médiatisée de quelques groupuscules favorables au projet de loi a immédiatement fait réagir le Président de la République qui a jugé urgent de recevoir et rassurer le porte parole de l’organisation « LGBT », revenant ainsi sur la possibilité laissée aux élus de faire valoir une clause de conscience.

    D’autres actions sont donc nécessaires pour continuer à défendre les valeurs fondamentales de la famille et obtenir enfin un réel débat sur ce projet de loi :
    Envoi d’un courrier à son Député, au Président de la République
    Rassemblement national en janvier
    Etc

    Outre ces actions, permettez-moi de vous suggérer l’idée d’une démarche plus officielle :
    Ne serait-il pas envisageable que votre conseil municipal prenne dès à présent une décision formelle et irrévocable de démissionner le jour où la loi serait promulguée malgré nos efforts ?
    Cette décision publiée officiellement et communiquée aux autorités compétentes montrerait la détermination de nos élus face à un projet qui risque de mettre en péril notre société.
    En mobilisant et fédérant vos confrères, vous pourriez engager de nombreuses municipalités dans cette démarche
    Une telle mobilisation montrerait à tous l’image d’une représentation locale qui ne se laisse pas museler par le diktat de la pensée unique.

    Souhaitant apporter ainsi une modeste contribution à la défense de l’institution du mariage et à la protection des enfants, je vous prie, Monsieur le Maire, d’agréer l’expression de ma haute considération.


Laisser un commentaire