Le bidonnage des chiffres de la manifestation du 13 janvier peut être démontré grâce à la préfecture de police elle-même :

« Nous allons refaire les calculs de la Préfecture de Police de Paris, en nous basant sur les données que celle-ci a bien voulu communiquer au journal Le Monde, après la Manif pour tous. Il nous faudra pour cela calculer la vitesse et le temps d’écoulement du cortège, afin d’évaluer la « profondeur » du cortège en nombre de manifestants. Puis, il faudra calculer la « largeur » du cortège, en nombre de manifestants. Enfin, par simple multiplication « profondeur » x « largeur », nous obtiendrons les chiffres exacts de la participation.

1. Vitesse du cortège :

14h22 : Des milliers de partisans du mariage homosexuel ont commencé à défiler à Paris, au départ de la place Denfert-Rochereau. Source 15h39 Les partisans du projet de loi manifestent dans les rues de Paris. La tête du cortège est vers Saint-Michel mais l’arrivée à Bastille se fera, pour le gros du cortège, bien après 17h. SourceDonc : 14h22 départ de la place Denfert-Rochereau et 15h39 au boulevard Saint-Michel, soit 77mn après l’heure de départ.

Le boulevard Saint-Michel étant situé à 1 700 mètres de la place Denfert-Rochereau, la vitesse du cortège est de 1 700 / 77 = 22,1 m/mn = 0,368 m/s

2. Temps d’écoulement du cortège :

16h22 – La place de la Bastille attend les manifestants, comme le tweet Geoffrey Clavel (photo). La queue du cortège a quitté Denfert-Rochereau il ya peu de temps. Source

Donc : un temps d’écoulement des tous les manifestants de 2h00mn pile (14h22-16h22), soit 7200 secondes.

3. « Profondeur » du cortège ;

 

 

Reprenons les hypothèses de comptage détaillée par Le Monde pour la Manif pour tous Source D’après Le Monde, la profondeur d’un rang de manifestant était de 2,2 m. La vitesse d’un rang était aujourd’hui de 0,368 m/s (calculée plus haut). En conséquence, la durée d’écoulement d’un rang de manifestants à la manifestation d’aujourd’hui peut être estimée à 2,2 / 0,368 = 5,98 secondes, soit plus ou moins 6 secondes. Donc, la « profondeur » de cette manifestation pro-marchandisation était de : 7200 secondes / 6 secondes = 1 200 rangs. 

 

4. « Largeur » du cortège :
 

Toujours d’après Le Monde, la largeur d’un rang de manifestants est de 2,2 mètres. SourceLa manifestation des pro-marchandisation comptait deux itinéraires : le premier par l’avenue Denfert-Rochereau, le second par le boulevard Arago. L’avenue Denfert-Rochereau est large de 40 mètres. L’avenue Arago est, quant à elle, large de 30 mètres. Source : fr.wikipedia.orgDonc, la « largeur » des deux cortèges de manifestants proi-marchandisation était donc de 40 + 30 = 70 mètres.Sur une largeur de 70 mètres, Le Monde et la Préfecture de Police de Paris comptent par déduction 70 / 2,2 =31,81 manifestants. Arrondissons à 32 manifestants. 

5. Estimation du nombre de manifestants pro-marchandisation :

Sachant que la « profondeur » du cortège était de 1 200 rangs, sachant que la « largeur » de chaque rang était de 32 manifestants, il n’a pas pu y avoir plus de 1 200 x 32 =38 400 manifestants pro-marchandisation aujourd’hui, à Paris, si l’on reprend les hypothèses de la Préfecture de Police utilisées lors du dénombrement des participants de la Manif pour tous. Le point d’arrivée de la manifestation des pro-marchandisation, la place de la Bastille, a une surface de 32 500 mètres carrés, et ne peut de toutes façons pas contenir, d’après les hypothèses classiques de la Préfecture de Police, plus de 32 000 personnes…

6. Conclusion :

Pour atteindre le chiffre de 125 000 participants annoncés officiellement par la Préfecture de Police de Paris pour les pro-marchandisation, il est obligatoire de modifier les hypothèses de comptage. Le coefficient de majoration utilisé par la Préfecture de Police aujourd’hui dimanche 27 janvier est de 125 000 / 38 400 = 3,26. De ce coefficient de 3,26, il est possible de déduire le chiffre réel du nombre de manifestants de la Manif pour tous, tel qu’il est arrivé sur le bureau de Manuel Valls : 340 000 x 3,26 = 1 107 000 participants.« 

 

 

 

5 Commentaires à “Le bidonnage des chiffres de la manifestation du 13 janvier peut être démontré grâce à la préfecture de police elle-même :”

  1. Yves 29 janvier 2013 at 11 h 19 min #

    Témoignage personnel : Lors de la dispersion de la « manif pour tous », le 13 janvier vers 18 h-18h30, je suis allé dans un café près de l’Ecole Militaire. A côté de moi, parlant dans son portable, un inspecteur des RG (je suppose) donnait à un interlocuteur le chiffre de 340.000 et lui expliquait longuement la méthode de calcul, insistant sur ce chiffre de 340.000. Or, pendant ce temps, un fleuve de manifestants continuait à affluer de Montparnasse, vers le Champ-de-Mars que nous venions de quitter. D’autre part, on a appris ensuite que, rive droite, des cortèges entiers n’avaient pas encore atteint la Seine.

  2. HP 28 janvier 2013 at 18 h 01 min #

    … si comme le souligne Mr CHBABOCHE, il n’est pas totalement approprié de repartir du coefficient de 3.26x pour déterminer le nombre de manifestants le 13 janvier dernier, il semblerait toutefois que le niveau de 3.0x soit l’ordre grandeur retenu par la préfecture pour minorer d’un côté et majorer de l’autre ! Cela donnerait en effet :

     1,020,000 personnes le 13 janvier… à comparer aux chiffres réalistes communiqués par les organisateurs.

     41,667 personnes le 27 janvier… à comparer à l’estimation de 38,400 qui ressort de l’analyse tout à fait pertinente publiée ci-dessus.

    Chacun peut désormais conclure comme il le souhaite à la lumière de l’écart plus que significatif entre les 2 manifestations : les « contre » ont rassemblé 24x plus de monde que les « pour »…

    Le message du peuple de France paraît limpide !

  3. HP 28 janvier 2013 at 17 h 56 min #

    … si comme le souligne Mr CHBABOCHE, il n’est pas totalement approprié de repartir du coefficient de 3.26x pour déterminer le nombre de manifestants le 13 janvier dernier, il semblerait toutefois que le niveau de 3.0x soit l’ordre grandeur retenu par la préfecture pour minorer d’un côté et majorer de l’autre ! Cela donnerait en effet :

     1,020,000 personnes le 13 janvier… à comparer aux chiffres réalistes communiqués par les organisateurs.

     41,667 personnes le 27 janvier… à comparer à l’estimation ce 38,400 qui parait tout à fait pertinente dans l’analyse ci-dessus.

    La seule conclusion importante réside dans l’écart plus que significatif entre les 2 manifestations : les « contre » ont rassemblé 24x plus de monde que les « pour »…
    Le message du peuple de France paraît limpide !

  4. HP 28 janvier 2013 at 17 h 42 min #

    … si comme le souligne Mr CHBABOCHE, il n’est pas totalement approprié de repartir du coefficient de 3.26x pour déterminer le nombre de manifestants le 13 janvier dernier, il semblerait toutefois que le niveau de 3.0x soit l’ordre grandeur retenu par la préfecture pour minorer d’un côté et majorer de l’autre ! Cela donnerait en effet :

    => 1,020,000 personnes le 13 janvier… à comparer aux chiffres réalistes communiqués par les organisateurs.

    => 41,667 personnes le 27 janvier… à comparer à l’estimation ce 38,400 qui parait tout à fait pertinente dans l’analyse ci-dessus.

    La seule conclusion importante réside dans l’écart important entre les 2 manifestations : les « contre » ont rassemblé 24x plus de monde que les « pour »… le message du peuple de France me paraît limpide !

  5. Alain CHBABOCHE 28 janvier 2013 at 14 h 58 min #

    Monsieur le Maire,
    Je vous suis sur le calcul des participanst à la manif d’hier, qui donne donc 38 400 manifestants, soit 3.26 fois moins qu’annoncé par la prefecture de police. Cela prouve que n’ayant pas hésité à majorer les chiffres dans un sens, elle n’a sans doute pas hésité à minorer ceux du 13 janvier. Mais de la à considerer que c’est le même coefficient, vous auriez un zéro au tableau. Le sérieux voudrait que vous fassiez le même calcul pour la manif du 13!!!! Les politiques vous ne savez pas ne pas bluffer, vous êtes chiants, et les Français sont moins cons que vous ne le pensez!!! dommage


Laisser un commentaire