LCI : Ma réaction sur la clause de conscience des maires

photo

 

LCI – 18 Octobre 2013 – Phb – Conseil Constitutionnel-Clause De Conscience

2 Commentaires à “LCI : Ma réaction sur la clause de conscience des maires”

  1. Courgenou 18 octobre 2013 at 18 h 39 min #

    Le premier amour d’une petite fille, c’est son Père ; son premier modèle, c’est sa Mère.
    Le premier amour d’un petit garçon, c’est sa mère ; son premier modèle, c’est son Père.
    Le Père et la Mère sont pour l’enfant les archétypes de l’Homme et le Femme. Il ne peut pas croître positivement sans ces deux êtres qui l’aiment, puisqu’il est fait de leur propre chair, et qui par leur éternel sacrifice, le maintiennent sur les rails de la vie.

    Les maires de France, choisis par le peuple, ne sont pas les obligés d’un gouvernement obtus, soumis à des minorités puissantes qui s’imposent, qui refusent d’admettre les lois éternelles de la vie et sacrifient l’avenir de notre civilisation pour assouvir leurs désirs.
    Continuez dans cette voie, Mr Brillault.

  2. CHEMIN Jean-Louis 18 octobre 2013 at 17 h 08 min #

    Bonjour Monsieur Brillault,

    Je suis toujours heureux de constater la pugnacité de mon Maire et Conseiller Général, sur les choix de vie sociétale auxquels j’adhère totalement.
    Comme vous le disiez sur LCI, les élections municipales approchent. Je souhaiterais savoir ce que peuvent faire pour vous aider à poursuivre la gestion de la ville du Chesnay, les personnes, dont je suis, qui souhaitent vous accompagner dans cette campagne ?
    Bien sincèrement

    Jean-Louis Chemin


Laisser un commentaire