Le Blog de Philippe Brillault
Maire du Chesnay, Conseiller départemental des Yvelines

Le Blog de Philippe Brillault

Communiqué de Philippe Brillault, Maire du Chesnay

Hier, la promenade de Nice, aujourd’hui l’église de Saint-Etienne du Rouvray.

Dans les circonstances actuelles, la sécurité est l’affaire de tous. Nous devons, ensemble, mettre en place un dispositif citoyen, afin de renforcer la circulation de l’information sur le terrain et faciliter ainsi le travail des forces de l’ordre, tant municipales que nationales.

Au nom de la population, je tiens à les remercier pour leur courage, leur implication et la qualité de leur travail.
Un certain nombre de dispositions ont été prises ce jour. Cet inventaire ne donne pas lieu à publication mais à application. Merci d’être compréhensifs pour les gênes éventuelles occasionnées, il en va de la sécurité de tous.

En attendant l’organisation du dispositif citoyen d’information dont les modalités précises vous seront communiquées en septembre, n’hésitez pas à contacter le Centre de Supervision Urbaine, qui est disponible 24h/24 au Chesnay. En composant le numéro de téléphone de la mairie – 01 39 23 23 23 – en dehors des horaires d’ouverture, vous arriverez directement sur un opérateur du CSU afin de lui signaler tout fait qui semblerait suspect.

Sachons, malgré tout, profiter de cet été.

Le Maire et ses équipes politique et administrative.

Motion contributive sur la fermeture des Berges Rive Droite

Les Berges Rive Droite à Paris, dénommés « Voie Georges Pompidou » devraient être fermées définitivement fin aout 2016, au décours de l’opération « Paris Plage ».

Cette décision de la Maire de Paris justifie une Enquête Publique qui a débuté le 8 juin dernier et qui se terminera le 8 juillet prochain.

Les Départements d’Ile-de-France, et donc leurs communes, tant de la Grande Couronne que de la Petite Couronne, n’ont pas été intégrés dans le périmètre de l’Enquête Publique.

Le Département des Yvelines au nom des 1,4 million d’habitants demande au Préfet de Région d’élargir la concertation.

Si la population ne peut qu’adhérer aux mesures prises contre la pollution atmosphérique des véhicules, elle est soucieuse néanmoins de pouvoir accéder à la capitale de Tous les Français par une voie qui a été voulue et réalisée initialement pour désenclaver Paris.

On ne mesure pas les nombreuses conséquences pour tous les salariés de notre département qui contribuent à l’économie de la Capitale. L’impact sur l’activité culturelle parisienne sera également fort. Exemple : accéder à 19h à la Bastille.

On peut également citer celui sur le développement d’Autolib’ en Grande Couronne qui complète l’offre de transport ainsi que toutes les autres conséquences non encore identifiées.

Les Élus du Conseil départemental des Yvelines demandent donc un complément d’Enquête Publique en élargissant le territoire de concertation et en différant ainsi toute décision hâtive.

Cette motion sera déposée en Mairie du 1er Arrondissement et consignée dans le Registre d’Enquête Publique.

Cérémonie départementale à l’occasion de la journée nationale des sapeurs-pompiers 2016

IMG_7353

TVFIL 78 : Le chesnay : la plateformes d’accueil des migrants ouvrira ailleurs

Dernière minute samedi 21 mai 2016. : Site de la future PADA (Plateforme d’accueil des demandeurs d’Asile)

Le préfet des Yvelines, Serge Morvan, après un long rendez-vous qu’il a eu vendredi soir avec Philippe Brillault maire du Chesnay,  a annoncé la désactivation du projet du Centre de migrants au Chesnay.

L’ensemble des conditions tant  pour les migrants, que pour la population, n’étaient pas réunies pour l’ouverture des locaux de l’université de Saint-Quentin, propriété du conseil départemental sur la commune du Chesnay.

Philippe Brillault s’est engagé auprès du Préfet à trouver,  en collaboration avec les communes de Versailles Grand Parc et le Conseil départemental des Yvelines, un lieu adapté aux besoins.

Philippe Brillault a joint Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, en sortant du rendez-vous, qui a validé cette démarche.

Le maire  du Chesnay remercie toutes les personnes qui ont contribué à ce résultat.

Une solution à une situation d’urgence

RTL / Julien Courbet
15 avril 2016

Soirée des entrepreneurs : Mardi 5 avril 2016

Discours de Valérie Pecresse
Le projet Région Ile-de-France Paris
un Budget 2016 responsable

Discours de Jean-Michel Fourgous

Discours d’Olivier Dassault
Un député entrepreneur : du bon sens

FUSION 78-92 Remous dans la majorité yvelinoise

IMG_0995

78/92 Remous dans la la majorité yvelinoise

30 (glissé(e)s)

Les nouvelles du 30/03

Fusion 78-92 : Patrick Devedjian (LR) élu président de l’établissement interdépartemental

5654265_6f9e6250-f120-11e5-a1a2-e8bd1f52ba25-1_545x460_autocrop

 

Le tout jeune établissement public interdépartemental Yvelines – Hauts-de-Seine, qui rassemble les 88 conseillers départementaux, s’est réuni pour la première fois ce mercredi au théâtre de l’Onde de Vélizy-Villacoublay.

A l’ordre du jour de cette séance d’installation : l’élection du président et d’un bureau exécutif. Un exercice de pure forme au cours duquel opposants de gauche des Hauts-de-Seine et frondeurs de droite des Yvelines ont une nouvelle fois exprimé leur opposition.

Patrick Devedjian élu sans surprise. Il était le seul candidat. Patrick Devedjian, président (LR) du département des Hauts-de-Seine a recueilli les 74 suffrages exprimés sur 80 bulletins dépouillés. Les huit élus de gauche des Hauts-de-Seine n’ont pas pris part au vote, ni présenté de candidat.

Les frondeurs yvelinois isolés.Christine Boutin (PCD) et Yves Vandewalle(LR) ont redit tout le mal qu’ils pensaient de cette fusion «qui ne dit pas son nom », selon l’ancienne ministre. «Mes dernières espérances se sont envolées. J’ai l’impression d’avoir été blousée et mes électeurs avec », a assené Christine Boutin. «Ce sont les rites qui conduisent à la conviction. Avec toi, il y a de l’espoir », lui a rétorqué un Patrick Devedjian en forme malgré un début d’extinction de voix. A noter que Philippe Brillault (LR), qui s’est distingué en glissant un bulletin au nom de Pierre Bédier dans l’urne et en s’abstenant lors des autres votes, s’est attiré les foudres de Marie-Célie Guillaume, conseillère départementale (LR) des Yvelines et directrice générale de Defacto (NDLR : établissement public de gestion de la Défense) pour avoir pris la parole «au nom des élus qui n’osent pas ». «Nous sommes assez grands pour dire ce que nous avons à dire », lui a asséné l’élue de Mantes-la-Jolie.

L’opposition de gauche réclame un référendum. «Coopérer, ça n’est pas fusionner. Votre construction est là pour tourner le dos à la Métropole du Grand Paris. Il s’agit d’une erreur historique », a lancé Gabriel Massou, élu Front de Gauche des Hauts-de-Seine. Et de réclamer un référendum rejoint sur le sujet par Catherine Picard, élue PS : «vous voulez faire sans lapopulation et ça n’est pas possible ».

La prochaine réunion aura lieu le 30 juin à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Le parisien du 24 mars 2016