Le Blog de Philippe Brillault
Maire du Chesnay, Conseiller départemental des Yvelines

Le Blog de Philippe Brillault

Retour sur la manifestation des maires en colère Place de la République



Les Maires en colère manifestent Place de la République

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand les maires ruraux sont en colère …

Témoignages

Les maires ruraux à l’Assemblée Nationale

Ce diaporama nécessite JavaScript.

RDV le 28 juin pour manifester avec nous votre colère

marche-paris_28juinV5

Manifestation des maires en colère devant l’Assemblée Nationale

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rendez-vous à partir de 13H30 devant l’Assemblée Nationale pour dire STOP au hold-up fiscal imposé par ‪#‎Valls‬ et son gouvernement ‪#‎mairesencolere‬

11535735_1698259417073254_4252131118736305209_n

Depuis quelques années, les services centraux de l’Etat ainsi que certains médias montrent du doigt les élus locaux voulant faire comprendre aux Français que nous sommes à l’origine des difficultés économiques de notre Pays.

En fait, nous dérangeons car nos communes répondent à la qualité de vie de nos concitoyens par une compétence de proximité, n’empruntent pas pour équilibrer leur budget de fonctionnement, et assurent la cohérence territoriale pour les habitants dans leur quotidien.

Depuis plusieurs années, les choix opérés par l’Etat central déstabilisent l’équilibre de nos communes. L’esprit des lois de Décentralisation de 1982 est bien loin et l’existence même de nos communes est remise en cause. Les exemples ne manquent pas :

  • loi MAPTAM, et actuellement loi NOTRe, qui menacent les compétences de nos communes ;
  • baisse drastique des dotations communales.
  • Loi SRU, inapplicable dans de nombreuses communes
  • réforme des rythmes scolaires à la charge des communes
  • multiplication des normes, des contraintes, des schémas en tous genres…

Il s’agit donc bien d’une mise en cause directe de la strate communale.

La loi NOTRe est en cours d’instruction. Le Sénat vient de rendre une version corrigée, après celle de l’Assemblée Nationale, et dans quelques jours cette loi revient à l’Assemblée Nationale pour légiférer définitivement.

Il est urgent de nous mobiliser. Indépendamment de toute idéologie politique, de tout attachement politique particulier, nos adhésions à des associations locales, départementales, régionales ou nationales n’empêchent en aucun cas une mobilisation nationale urgente.

C’est la raison pour laquelle, le Collectif des Maires en Colère, créé dès novembre 2014 et qui rassemble plus de 200 élus, a amplifié la mobilisation des maires, plus particulièrement en Ile-de-France avec le projet gouvernemental de la Métropole du Grand Paris qui retire aux mairies des compétences aussi fondamentales que l’urbanisme et l’habitat.

Les maires qui sont les femmes et hommes politiques préférés des Français doivent s’unir pour défendre les communes, et donc leurs habitants. Ils doivent adresser un message fort au Gouvernement. Tel est l’objectif du Collectif des Maires en Colère.

Vous trouverez ci-dessous notre Charte.

Nous vous remercions de pouvoir réagir sur cette action si vous le souhaitez et pour adhérer à notre association nous vous proposons, dans une première intention, de laisser vos coordonnées à l’adresse contac@mairesdefranceencolère.fr. Nous sommes un collectif apolitique et indépendant de toute association locale, départementale, régionale ou nationale.

Une adhésion à ces associations n’est pas contraire à nos actions.

De plus, la loi NOTRe, ne serait-ce que par son appellation, ne bénéficie d’aucune notoriété. L’absence d’information et de communication fait qu’aucun Français n’est au courant de cette loi.

Nous avons donc le devoir, d’une part d’informer, deuxièmement de nous mobiliser et troisièmement d’agir.

Aussi, nous vous invitons à vous joindre à un premier rassemblement mercredi 17 juin à 13h30 devant l’Assemblée Nationale (place du Président Edouard Herriot) à l’occasion des questions au gouvernement.

Le dimanche 28 juin 2015 à 15 heures, il est également proposé à tous les élus locaux de se retrouver à Paris pour manifester contre cette loi.

Cette mobilisation sera le point de départ d’un mouvement populaire profond. Seuls les élus locaux sont capables aujourd’hui de relayer les attentes d’un grand nombre de Français qui trouvent que rien ne bouge. Attendre 2017, c’est prendre le risque de disparaitre avant.

En l’absence de concertation et en l’absence de dialogue, nous avons le devoir de manifester pour que les choses changent.

Ce soir, François Fillon au Chesnay

Ce soir je reçois François Fillon à la Grande Scène du Chesnay dans le cadre d’une réunion publique à l’initiative de Gérard Larcher, président du Sénat et de Valérie Pécresse présidente de la fédération des Républicains des Yvelines, député des Yvelines.

Je vous invite à venir nombreux pour échanger et débattre.

XVM9f85340e-0eb7-11e5-9a96-63f333488048

 

 

 

 

 

>> Article du Figaro François Fillon

>> Article du Figaro Valérie Pécresse

Discours de Damien GREFFIN Président de la FDSEA (Les agriculteurs d’Ile-de-France)

La FDSEA s’est réunie pour ses 70 ans à la Grande Scène du Chesnay. J’ai eu l’honneur d’assister à cet évènement. Il est très important de soutenir nos agriculteurs, ils sont le poumon de notre système économique et de notre pays.

Au Chesnay, les policiers municipaux seront bientôt armés